Archives de catégorie : Défense des Aînés

MALTRAITANCE CHEZ LES AÎNÉS, C’EST TOLÉRANCE ZÉRO

MALTRAITANCE CHEZ LES AÎNÉS

C’EST TOLÉRANCE ZÉRO

À l’occasion de la 12e journée internationale de la lutte contre la maltraitance chez les aînés, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) Beauce-Etchemins, confirme haut et fort que dans la région de la Beauce, des Etchemins et des Appalaches, la maltraitance chez les personnes aînées c’est tolérance zéro.

Campagne du ruban mauve

L’AQDR Beauce-Etchemins tient à souligner la campagne du ruban mauve lors du 15 juin, Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées.

Les personnes solidaires de la cause sont d’ailleurs invitées à porter le petit ruban de couleur mauve en signe de solidarité. Vous pouvez vous procurer le ruban mauve à notre bureau situé au 12427, 1ière Avenue, bureau 319, à St-Georges.

Malheureusement, la maltraitance existe partout, même dans notre belle région, où elle se manifeste par de la maltraitance psychologique ou physique, sexuelle, matérielle ou financière, systémique ou institutionnelle, de l’âgisme ou encore par la violation des droits de la personne.

Ce qu’est la maltraitance chez les personnes aînées

La maltraitance, c’est un geste isolé ou répétitif, ou l’absence d’action appropriée. La maltraitance se produit dans une relation de confiance et cause beaucoup de tort ou de la détresse. La maltraitance, est souvent un sujet tabou dans plusieurs régions du monde. Heureusement, au Québec et au Canada, nos gouvernements ont pris la décision d’en parler, et ce, depuis plusieurs années.

La Journée internationale de lutte contre la maltraitance

L’AQDR Beauce-Etchemins profite de la Journée internationale de lutte contre la maltraitance pour inviter les personnes âgées de notre région à profiter de toutes les occasions qui leurs sont offertes afin de maintenir et de développer des réseaux sociaux de support. Avoir un réseau social fort et stable est un des meilleurs facteurs de protection contre la maltraitance.

Victime ou témoin, agissons maintenant!

Ligne téléphonique SOS ABUS : 1-888-489-2287

AQDR Beauce-Etchemins : 418 222-0000

  – 30 –

Source : AQDR Beauce-Etchemins  Tél. 418 222-0000

Hélène Morin, responsable des communications


Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées

12427, 1ière Avenue, suite 319, Saint-Georges (Québec) G5Y 2E3

418 222-0000 / www.aqdrbeauce.com / aqdrbe@hotmail.com

Ce n’est pas un mythe, ni seulement une affaire de grandes villes. L’abus envers les aînés existe, partout…

L’AQDR se préoccupe des abus envers les aînés

Publié le 1 mai 2014 à 16 h 01
Auteur : Jasmin Dumas

Près d’une centaine de personnes ont été sensibilisées jeudi sur la sécurité des personnes âgées. Par-dessus tout, le président de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraités et préretraitées (AQDR), Louis Plamondon, est venu à Rivière-du-Loup pour faire la prévention des abus physiques et psychologiques dont font l’objet encore trop souvent les aînés.

Ce n’est pas un mythe, ni seulement une affaire de grandes villes. L’abus envers les aînés existe, partout, raconte la présidente du comité des usagers du CSSS de Rivière-du-Loup, Marielle Raymond: «Ça se vit aussi en région et ça se vit aussi au niveau, des fois familial. Ça ne paraît pas beaucoup.» Le président de l’AQDR, Louis Plamondon, en rajoute: «C’est quand on devient vulnérable que des gens peuvent en profiter.»

Et cette problématique se manifeste sous bien d’autres formes que la violence physique. «Comme l’abus psychologique, des menaces, de l’intimidation, du chantage, souvent par des enfants ou des petits enfants pour avoir un avantage, souvent pour de l’argent», décrit M. Plamondon.

L’AQDR et l’Université de Montréal ont mené deux études portant sur l’analyse des baux dans les résidences pour personnes âgées. Les conclusions sont stupéfiantes. «60 % des baux dans les résidences comportent entre une et six clauses illégales. Il y en a même qui écrivent que vous êtes obligé d’obéir aux ordres du propriétaire ou de son représentant. Écoutez, vous n’êtes pas en prison!», s’exclame Louis Plamondon.

Peu de temps après la tragédie de L’Isle-Verte, la question de la sécurité dans les résidences privées a vite été écarté de l’actualité. Mais en coulisse, l’AQDR poursuit son travail. D’ailleurs l’organisme a relevé certaines failles concernant le type de clientèle à la résidence du Havre. «On a appris que l’Agence avait discuté du danger parce qu’il y avait des personnes non-autonomes à l’Isle-Verte qui n’auraient jamais dû être là. L’Agence n’a pas bougé, elle a dormi au gaz un peu», déplore le président de l’AQDR.

Cette conférence  est un des nombreux moyens pour enrayer les comportements d’abus. «Plus on en parle, plus on brise le silence, c’est important», conclu Mme. Raymond.

Source de l’article : http://cimt.teleinterrives.com/nouvelle-n_L_AQDR_se_preoccupe_des_abus_envers_les_aines-12340